La prudence dans nos établissements

Le lavage des mains et la prévention des infections

L’hygiène des mains

Se laver les mains est une des façons les plus efficaces d’arrêter la propagation des infections et des maladies. Il y a deux façons acceptables d’avoir les mains propres :

  • utiliser un désinfectant pour les mains à base d'alcool (il y en a partout dans les hôpitaux);
  • se laver les mains avec du savon sous l’eau qui coule.

Façons de prévenir une infection pendant son hospitalisation

Malgré tout ce que peuvent faire les fournisseurs de soins de santé, il arrive que des patients développent une infection alors même qu’ils requirent des soins. Pour réduire le risque de développer une infection, il y a plusieurs choses que les patients peuvent faire.

Avant votre admission à l’hôpital

  • Demandez à votre médecin si vous devriez recevoir un vaccin pour prévenir une maladie respiratoire comme la grippe ou la pneumonie à pneumocoques.
  • Suivez les recommandations de vos fournisseurs de santé relativement à la perte de poids, à la gestion du diabète ou au renoncement au tabac avant votre hospitalisation. Cela peut aider à prévenir la complication d’une infection après l’opération.

Après votre admission

  • L’hygiène des mains est la principale façon d'éviter la propagation des germes. Tout membre du personnel devrait se laver les mains ou les désinfecter avant de vous apporter des soins. Si vous n’avez pas vu un membre du personnel se nettoyer les mains, n’hésitez pas à lui demander s’il l’a fait.
  • Couvrez-vous la bouche avec un papier-mouchoir propre avant de tousser. Essayez de garder les mains loin du visage parce que les germes peuvent entrer dans l’organisme par le nez, les yeux et la bouche.
  • Si vous avez besoin d'une chemise d'hôpital ou de draps propres, de papiers-mouchoirs ou d'autres fournitures, dites-le à votre infirmière ou infirmier. 
  • Essayez de garder l’espace autour de votre lit le moins encombré possible. Vous aiderez ainsi les préposés à l’entretien ménager à garder votre espace propre.
  • Avec certains patients, des précautions particulières s’imposent. Le cas échéant, le personnel, les visiteurs et le patient pourraient devoir porter des gants, une chemise d’hôpital et un masque. Si vous avez des questions pendant votre hospitalisation au sujet de ces précautions spéciales, posez-les à votre infirmière ou infirmier ou à un membre du Département de la prévention et du contrôle des infections. On se fera un plaisir d’y répondre.
  • Si un pansement s’est desserré ou s’il semble y avoir un écoulement accru, dites-le à votre infirmière ou infirmier qui vérifiera s’il y a des signes d’infection. 
  • Les drains et une intraveineuse (IV) peuvent être des points d’entrée pour une infection. Si un pansement s'est desserré, si la zone est rouge ou sensible au toucher, dites-le à votre infirmière ou infirmier qui vérifiera s'il y a des signes d'infection. 
  • Suivez les instructions de vos fournisseurs de soins relativement aux exercices de respiration et aux façons de sortir du lit. Cela peut vous aider à prévenir une infection pulmonaire (pneumonie) après l’opération.

De retour à la maison

  • Soyez attentif à tout symptôme qui pourrait signaler une infection : douleur accrue ou inattendue, frissons ou fièvre, écoulement accru, pus ou enflure autour de l’incision.
  • Si votre médecin vous prescrit des antibiotiques, suivez ses instructions à la lettre.
  • Suivez attentivement toutes les instructions relatives à votre sortie de l’hôpital fournies par vos fournisseurs de soins de santé.
  • Présentez-vous à tous les rendez-vous de suivi avec des membres de votre équipe soignante.​

La prévention des chutes

De nombreux patients ont des problèmes de mobilité, de vision et d’ouïe. Dans les hôpitaux, les risques de faire une chute sont plus élevés. Les membres de la famille et les amis peuvent aider à réduire le risque de chutes en enlevant tout obstacle sur le chemin pour se rendre à la salle de toilette ou dans le couloir et en veillant à ce que le bouton d’appel du patient soit à la portée de ce dernier. 

Environnement sécuritaire

  • Procédez lentement. Les heures passées dans un lit ou assis sur une chaise peuvent affecter votre équilibre.
  • Avant de vous lever et de marcher, assoyez-vous au bord du lit pendant quelques minutes jusqu’à ce que vous vous sentiez solide.
  • Vérifiez que votre bouton d’appel est à portée de la main. S’il ne l’est pas, demandez à un membre du personnel, à un proche, à un ami ou à un visiteur de le placer près de vous.
  • Faites attention à ne pas trop vous étirer pour prendre quelque chose. Si vous ne pouvez pas atteindre quelque chose, demandez de l’aide.
  • Si vous avez de la difficulté à vous mettre au lit ou à sortir du lit, demandez à votre équipe soignante ce que vous pouvez faire pour que ce soit plus facile.

Les aides à la mobilité 

  • Attendez qu’un membre du personnel vienne vous aider avant de vous déplacer si on vous a dit que vous deviez avoir de l’aide.
  • Utilisez toujours un aide à la mobilité, comme une cane ou une marchette, si votre équipe soignante vous a dit d’en utiliser un.
  • Portez des chaussures sur tous les types de revêtements de sol.
  • Avisez tout de suite un membre de votre équipe soignante quand vous devez aller à la toilette.
  • Si un médicament vous rend étourdi, somnolent ou confus, dites-le à votre équipe soignante. 

Réduction des risques de chutes

  • Attendez d’être solide sur vos jambes avant de commencer à marcher.
  • Portez des chaussures ou des pantoufles à semelles antidérapantes qui vous font bien.
  • Le cas échéant, portez vos lunettes ou vos appareils auditifs.

L’aide de la famille 

  • Demandez à votre équipe soignante quels facteurs pourraient augmenter le risque de chutes.
  • Parlez des risques de chutes avec les membres de votre famille et les personnes qui vous apportent de l’aide.

Regardez ici nos vidéos sur la prévention des chutes. (Vidéos en anglais seulement.)

Vos objets de valeur

Nous vous recommandons de ne pas apporter plus de 25 $ pour l’achat de petits articles dont vous pourriez avoir besoin durant votre séjour à l’hôpital. Laissez vos objets de valeur à la maison.

Si vous devez apporter quelque chose qui a de la valeur, rappelez-vous que la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse ne peut être tenue responsable de la disparition de tout article de votre chambre ou de tout autre endroit de l’hôpital.

Les allergies aux médicaments

Si vous êtes allergique à un médicament, il est important de le laisser savoir à vos fournisseurs de soins.

Si vous portez un bracelet d’alerte médicale MedicAlert ou autre, assurez-vous que vos fournisseurs de soins le savent. Si vous avez des allergies ou si vous avez déjà eu une mauvaise réaction à un produit anesthésiant ou à un autre médicament, dites-le à vos médecins et aux infirmières et infirmiers de votre équipe de soins.

Si vous êtes allergique à un médicament, vous devrez porter un bracelet qui le signalera au personnel durant votre séjour à l’hôpital. Attendez-vous à ce que votre équipe soignante vérifie souvent cette information. Elle pourrait aussi vous poser souvent des questions à propos de vos allergies; c’est pour votre propre sécurité.