Language and culture as important parts of service: Public Health working to meet the needs of French-speaking Nova Scotians

Racheal Surette, Public Health
Racheal Surette, Public Health Consultant - Health Equity

***Le texte en français suit le texte anglais.***

Racheal Surette, Public Health Consultant – Health Equity, knows how important it is to provide services in a client’s language of choice. Public Health’s work to provide services and communication to French-speaking clients is one example of their commitment to meeting the diverse needs of the Nova Scotians they serve. “There is a comfort in being able to express yourself in your language of choice,” says Surette.

“In health we often work with people who are at their most vulnerable state, and comfort is important. It is difficult to describe or understand unless you experience it, but there is a kinship that automatically forms even when you meet someone for the first time and they begin with speaking your language - many barriers come down with just a simple Bonjour! (hello).”

Throughout the province, Public Health works to ensure that French-speaking staff are available to support predominantly French-speaking communities. Public Health employs French health promoters and nutritionists who work with partners and community groups, including Université Sainte-Anne, Réseau Santé Nouvelle-Écosse, Conseil scolaire acadien provincial (CSAP), and Municipal and Recreation Depts. Several registered nurses (RNs), LPNs and community home visitors are also French, and work with French-speaking families and communities. In some instances staff have taken French language courses so they can develop partnerships in the partner’s language of choice. In some areas of the province, French-speaking nurses support Youth Health Centres located primarily in CSAP schools. Having French managers/ leaders helps ensure that French-language skills are considered in the recruitment of new employees.

What advice does Surette offer to departments or organizations looking to better support diverse communities, including French-speaking communities?

• Research your community. Understanding the population we serve is very important in ensuring the best possible outcome. It’s important to understand the barriers and make the effort to reduce them.

• Ensure you use interpretation services when a patient or client does not speak English fluently or understand it fully. NSHA has access to interpretation services in more than 240 languages.

• Examine your current workforce and identify whether they are equipped to work effectively with diverse populations. If not, create a plan to develop a workforce that meets the needs of the population you serve.

• Develop internal policies and procedures and tailor services, programs and policies to address gaps and barriers to meet the needs of diverse communities.

• Seek resources and partnerships that help enable the necessary changes to meet the needs of the diverse populations.

***

La langue et la culture comme éléments importants du service : le service de Santé publique s’efforce de répondre aux besoins des Néo-Écossais francophones

Racheal Surette, consultante en santé publique, Équité en santé, sait combien il est important d’assurer des services au client dans la langue de son choix. Les efforts de la Santé publique en matière de services et de communication à l’intention des clients francophones est un exemple de sa détermination à répondre aux besoins variés des Néo-Écossais qu’elle sert.

« Il est rassurant de pouvoir s’exprimer dans la langue de son choix, indique Mme Surette. Dans le milieu de la santé, nous travaillons souvent avec des gens qui sont dans un état de grande vulnérabilité, et il est important de les rassurer. C’est quelque chose de difficile à décrire ou à comprendre à moins de l’avoir vécu soi-même, mais une certaine proximité s’installe même quand on rencontre quelqu’un pour la première fois et que la personne commence par parler votre langue – beaucoup de barrières tombent avec un simple Bonjour! »

Partout dans la province, le service de Santé publique veille à ce que du personnel francophone soit en mesure de s’occuper de collectivités essentiellement francophones.

Le service de Santé publique embauche des nutritionnistes et des promoteurs de la santé francophones qui travaillent avec des patenaires et des groupes communautaires, y compris l’Université Sainte-Anne, Réseau Santé Nouvelle-Écosse, le Conseil scolaire acadien provincial (CSAP) et des services municipaux et de loisirs. Plusieurs infirmières autorisées, infirmières auxiliaires autorisées et visiteurs à domicile communautaires sont aussi francophones et travaillent avec des familles et des collectivités francophones. Dans certains cas, des employés ont suivi des cours de français afin de développer un rapport étroit dans la langue du partenaire. Dans certaines régions de la province, des infirmières francophones appuient les Centres de santé jeunesse qui se trouvent surtout dans les écoles du CSAP.

Le fait d’avoir des gestionnaires et des chefs d’équipe francophones aide à faire en sorte que les compétences en français soient prises en considération lors du recrutement de nouveaux employés.

Quels conseils Mme Surette offre-t-elle aux services ou aux organismes qui cherchent à mieux soutenir des collectivités plurielles, y compris des collectivités francophones?

• Faites des recherches sur la communauté ciblée. Comprendre la population que nous servons est très important afin d’obtenir les meilleurs résultats possible. Il est important de comprendre les obstacles et de faire l’effort de les réduire.

• Veillez à utiliser les services d’interprétation quand un patient ou un client ne parle pas anglais couramment ou éprouve de la difficulté à le comprendre. La Régie a accès à des services d’interprétation dans plus de 240 langues.

• Examinez votre main-d’œuvre actuelle et déterminez si elle est en mesure de travailler efficacement avec une variété de populations. Si ce n’est pas le cas, créez un plan pour développer une main-d’œuvre qui répond aux besoins de la population que vous servez.

• Élaborez des politiques et des procédures et adaptez les services, les programmes et les politiques pour remédier aux lacunes et aux obstacles, et ce, afin de répondre aux besoins de communautés plurielles. • Cherchez à trouver des ressources et à créer des partenariats qui pourront faciliter les changements nécessaires pour répondre aux besoins de ces populations.